Conseils pour un bon échauffement

Pour améliorer nos performances physiques et prévenir tout type de blessure, nous devons d'abord consacrer quelques minutes à l'échauffement. Il en résultera vita pour optimiser l'exécution. Cela vaut la peine de lui réserver du temps avant tout effort. Aujourd'hui, nous présentons une série de conseils pour effectuer un bon échauffement .

Aller de moins en plus

Nous allons essayer de passer progressivement du plus petit au plus grand, de sorte que les pulsations grandissent peu à peu et que le corps acquière la bonne température pour supporter l'effort physique. D'une certaine manière, nous le ferons s'adapter aux demandes plus grandes qui vous attendent dans quelques minutes.

Il sera nécessaire d'inclure les exercices d'élasticité, qui seront d'une grande aide pour gagner en amplitude de mouvements et éviter également l'apparition de blessures dues à cette plus grande mobilité musculaire et articulaire.

Toutes sortes de mouvements

Lors de l'échauffement, nous allons essayer de faire autant d'exercices que possible sans être trop répétitifs . L'important dans ces cas est qu'il n'y ait pas d'épuisement musculaire dû à un surmenage dans certains muscles. Si vous envisagez de faire un échauffement avant de courir, ne vous concentrez pas uniquement sur les jambes, car d’autres parties du corps telles que les épaules, le cou, les bras, les chevilles, etc. entrent également en jeu.

Nous devons être aérobies afin d'être prêts à supporter un effort intense sans générer une accumulation importante de lactate et à nous sentir fatigués.

Comme nous l’avions précédemment rappelé la nécessité d’être progressif lors de l’échauffement, notamment en termes d’intensité, il est également nécessaire que la fréquence cardiaque augmente progressivement, jusqu’à la fin de cette partie de l’entraînement. 100-120 battements par minute . Il n'est pas nécessaire que vous mettiez trop d'effort, bien que cela demande un peu de concentration. Nous réserverons la force pour l'entraînement qui nous attend ensuite.

Adapter le chauffage à l'effort

Nous ne ferons pas toujours le même échauffement, car ce n’est pas pareil de sortir pendant dix minutes, de le faire pendant une heure et demie ou de rester au gymnase en travaillant avec force. Cela dépendra dans une large mesure du degré d’effort requis et de la discipline sportive que vous allez pratiquer. Il est important que vous ayez des idées claires à cet égard. Vous devrez faire varier les exercices et les méthodes en fonction du sport.

Rappelez-vous le rôle important que joue le réchauffement pour obtenir de bons résultats en entraînement ou en compétition, quelle que soit la discipline que vous pratiquez. Une grande partie des résultats sportifs dépendent de ce facteur .

Avec ces conseils, parfaits pour les moments qui précèdent l'effort, vous obtiendrez de meilleurs résultats. Pensez que vous ne pouvez pas sauter pour éviter l’apparence d’inconfort et de blessures inconfortables et qu’elles sont également idéales pour un entraînement parfait, où vous pouvez faire de votre mieux. Avec ce que vous passez environ dix minutes par jour sera suffisant. À la fin de la séance, essayez de vous étirer.